Image qui suit la souris


Entouré des enfants des écoles et porté par les parents d'élèves et le Maire-instituteur, Carmentran, accusé de tous les délits, a été livré à la vindicte populaire dans les rues du village.
Pour fêter la libération du village du joug de ce mécréant, un apéritif a été offert à la population.
Pour continuer la fête le repas traditionel sur la place de la colonne a été servi aux vauclusiens avec au menu saucisson brioché préparé par le Château et Michel Matas, Paupiettes de veau préparées par Pétrarque et laure et Fred Valentin, fromage dessert vin et café pour cloturer le dîner carnavalesque

Une pluie de bonbons et quelques jeux sur le parvis de la mairie ont fait patienter la jeunesse avant que l'heure fatidique du jugement ne sonne. Le procés du sieur Carmentran s'est alors déroulé sous les réquisitions des enfants de l'école.
Comme tout le laissait le présager, la plaidoirie de la défense n'a pu innocenter Carmentran et c'est par ces termes traditionnels que s'est terminé le procès : " Pour tous ces malheurs nous te condamnons à périr dans les flammes ! "

retour accueil du site


voir les photos

 


et le film

Le jugement des enfants de l'école

Voir tous les carnavals